Lettre de révocation adressée à Emmanuel Macron

Cher Emmanuel,

Tu me pardonneras de ne pas te donner du « Monsieur le Président de la République », mais nous ne sommes pas que deux à savoir que ton élection est la résultante d’une vaste propagande sur fond de slogans marketing relayés par des médias asservis, là où ces derniers pratiquaient la censure s’agissant de tes réels opposants. Tu n’avais jamais été élu et ne t’es même jamais présenté à un quelconque mandat, et si l’on tient compte des règles du CSA, tu n’avais aucune raison de bénéficier d’une telle visibilité médiatique. En fait, nous sommes des Millions de Français à reconnaître ton illégitimité, et à considérer se faisant que tu occupes illégalement le mandat de Président de la République.

Non seulement parce que si l’on tient seulement compte de l’inégalité de traitement dont ont bénéficié les candidats à la présidentielle de telle façon à orienter les votes (faut-il ici citer Tocqueville à propos du suffrage universel ?), on peut considérer la dernière élection présidentielle (et les autres) comme viciée et sans valeur réelle sur ses résultats ; mais aussi parce qu’au-lieu de considérer le fait accompli comme une possibilité de servir la nation et garantir dignement la Souveraineté du peuple français en son pays, tu es resté un félon jusqu’à la rognure d’ongle. Tu tiens réellement à démolir la France dans le cadre d’un vaste projet totalitaire cis-nommé « Union européenne » et appelé à devenir « Etats-Unis d’Europe ».




Pardonne ma formule propre à beaucoup de gens qui ne sont « Rien », mais ton U.E chérie : je lui chie dessus. Ça n’est pas et ne sera jamais un pays. Il est hors de question que les Polonais aient la main sur notre dissuasion nucléaire, de la même façon que les Allemands resteront éternellement des étrangers, voire des adversaires dont il faudra toujours se méfier pour les Français. Il n’y a que les petits bourgeois sans profondeur dans ton genre, pour se moquer de l’Histoire et de la Souveraineté des peuples et soutenir encore cette idéologie mortifère. Mais n’oublie pas les résultats du dernier référendum au sujet de l’U.E. Renouvelé aujourd’hui, tu sais très bien que les votes favorables au Frexit seraient encore plus nombreux que les 55 % d’hier.

Tu es un traître, et pas seulement sur le plan politique ou moral (si toutefois nous devions considérer que la violation du titre premier de la Constitution sur la Souveraineté Nationale ne devait pas constituer un réel crime de lèse-nation), tu l’es aussi dans tes actions qui cette fois-ci, relèvent bien du droit pénal.

D’abord, rappelons que sous le mandat de François Hollande, tu étais ministre des finances. Or, je ne suis pas tout à fait innocent quant aux lois qui réglementent l’organisation du Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale. Ainsi, tout ministre compétent sur un dossier traité à l’occasion de la réunion de ce Secrétariat, se doit d’y faire acte de présence, ou pour le moins, contresigner les documents souhaités, comme par exemple l’ouverture de crédits dans le cadre d’une livraison d’armes et de munitions à des « rebelles syriens ». Je suppose que tu commences à visualiser où je veux en venir. François Hollande ayant reconnu expressément dans la presse en 2014 et 2015, avoir livré de telles armes, il a donc avoué par la même s’être rendu coupable de financement du terrorisme, au sens de l’article 421-2-2 du Code Pénal. Pour mémoire :

« Constitue également un acte de terrorisme le fait de financer une entreprise terroriste en fournissant, en réunissant ou en gérant des fonds, des valeurs ou des biens quelconques ou en donnant des conseils à cette fin, dans l’intention de voir ces fonds, valeurs ou biens utilisés ou en sachant qu’ils sont destinés à être utilisés, en tout ou partie, en vue de commettre l’un quelconque des actes de terrorisme prévus au présent chapitre, indépendamment de la survenance éventuelle d’un tel acte ».

Des hommes d’honneur ne souhaitant pas avoir du sang sur les mains, et encore moins être impliqués de près ou de loin dans de tels crimes, il n’y en avait pas autour de François Hollande. Pour le moins, aucun ministre, chef d’Etat-Major ou haut fonctionnaire ne lui a remis sa démission à ce moment là. Toi-même, tu as certainement dû signer des circulaires qui ouvraient les crédits nécessaires à ce financement du terrorisme au vu de la période où tu étais Ministre de l’Economie à partir du 26 Août 2014.

A minima, si tu t’étais comporté en conseiller à cheval sur le droit, tu te serais référé à l’article 14 du préambule de la Constitution du 27 Octobre 1946 qui dispose que :



« La République française, fidèle à ses traditions, se conforme aux règles du droit public international. Elle n’entreprendra aucune guerre dans des vues de conquête et n’emploiera jamais ses forces contre la liberté d’aucun peuple ».

Ou encore au Droit International, que ce soit au travers de la Charte des Nations Unies, ou encore les Conventions de Vienne ou de Genève, toutes très instructives sur ce qui est permis ou non entre les Etats pour favoriser la paix et la sauvergarde des droits fondamentaux. Ainsi, dès son préambule, la Convention de Vienne sur le droit des traités, note dans son 5ème et 6ème alinéa que :

« Rappelant la résolution des peuples des Nations Unies de créer les conditions nécessaires au maintien de la justice et du respect des obligations nées des traités, Conscients des principes de droit international incorporés dans la Charte des Nations Unies, tels que les principes concernant l’égalité des droits des peuples et leur droit de disposer d’eux-mêmes, l’égalité souveraine et l’indépendance de tous les Etats, la non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats, l’interdiction de la menace ou de l’emploi de la force et le respect universel et effectif des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, […] »

Les Hommes sans honneur mais ayant tous les symptômes des psychopathes, n’en ont cure évidemment. En clair, puisque Hollande a reconnu avoir livré des armes à des terroristes en Syrie et que cela contrevient au droit pénal, constitutionnel et international, ses complices devront au même titre que lui, rendre un jour des comptes à la Justice. Et tu es assurément un criminel Manu. Les criminels n’ont rien à faire à l’Elysée, leur place est en prison.

Le second crime que je te reproche, porte sur l’affaire Alstom. Oh bien sûr, tu n’es pas le premier à vendre les bijoux de famille aux Allemands ou aux Américains : la Société Thermodyn au Creusot (anciennement Framatome) qui usine une partie des turbines de nos sous-marins, a été cédée en 2000 à une filiale italienne de Général Electric. C’était déjà une trahison si l’on tient compte que la vitesse et les données acoustiques délivrées par ces turbines, relèvent du secret défense.

Pour rappel sur le régime de classification des informations, documents ou données numériques au sens de la loi :

« La protection du secret concerne tous les domaines d’activité relevant de la défense et de la sécurité nationale : politique, militaire, diplomatique, scientifique, économique, industriel.
Sont classifiées les informations dont la divulgation est de nature à porter atteinte à la défense et à la sécurité nationale.

La France peut également protéger les informations échangées avec les organisations internationales et les Etats étrangers.

La protection du secret est assurée par une chaîne de responsabilité, qui s’applique aux domaines public et privé.

Le secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) est l’autorité nationale de sécurité ; il peut déléguer des autorités de sécurité dans des domaines particuliers ».

Sachant que Général Electric se vante sur le site de sa filiale Thermodyn, de concevoir des turbines dont les propriétés acoustiques et le potentiel de vitesse sont tenues au secret, il aurait été non seulement souhaitable de renationaliser cette usine, mais en outre, d’envoyer se faire foutre les Américains au moment où l’autre félon de la République qu’est Patrick Kron, souhaitait défaire Alstom de sa branche la plus sensible à ce sujet.

Et toi, qu’as tu fais dans tout cela ? Une fois ton sémillant prédécesseur Montebourg éjecté par Hollande pour satisfaire aux désidératas des Américains, tu as facilité l’accord de vente.

Je reprends ici la publication diffusée sur le site internet deThermodyn, en sachant qu’elle s’applique parfaitement aux usines Alstom qui fabriquent les mêmes pièces pour d’autres bâtiments de la marine nationale comme les SNLE ou notre porte-avion « le Charles de Gaulle » :

« Nous sommes dans la chambre sourde spécialement aménagée dans les ateliers du Creusot pour réaliser des tests confidentiels destinés à mesurer les bruits et les vibrations. Objectif ? S’assurer que la turbine ne rendra pas détectable le nouveau sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) de la Marine nationale, le Barracuda ».




Dès lors que les dirigeants de G.E ont accès à ces informations extrêmement sensibles, il en résulte que les autorités politiques et militaires américaines sont tout aussi bien informées sur ces données. De facto, nos sous-marins d’attaque et désormais lanceurs d’engins nucléaires, ne jouissent plus des conditions de furtivité et de discrétion qui leur sont dévolues. Peut-être comme ton prédécesseur, es-tu un atlantiste patenté, mais le peuple français pour sa part, ne supporte pas l’impérialisme et le bellicisme des Américains. Nous n’avons plus rien à faire dans l’OTAN, et lorsque tu seras révoqué, notre diplomatie à l’égard des USA, sera exactement à l’inverse de celle qui est produite depuis des années. Nous ne leur concéderons rien, nous les considérerons en ennemis, du moins nous reconnaîtrons leur attitude hostile à l’égard de la France, et de fait, nos armées devront conserver un œil sur les mouvements militaires des USA.

Toi, traître parmi les autres, tu as bradé notre indépendance nationale, tu as aliéné profondément ce qui relève de la dissuasion nucléaire de la France. Et ces intelligences avec l’ennemi, suffiront à légitimer ta destitution.

Lors de tes derniers vœux, tu ne t’es même pas référé au peuple français. Tu nous méprises et espères que les esclaves de l’Union européenne te soutiendront dans ton projet ultra nationaliste de construction d’un Etat européen. Tu incarnes à ce titre parfaitement la petite bourgeoisie arrogante, apatride et collabo qui hante les allées du pouvoir à Paris.

Je t’avertis par la présente que malgré tes fanfaronnades et ta communication marketing, nous allons te révoquer et engager les poursuites contre toi et tes complices. Tu payeras cher tes trahisons et l’usurpation de ton mandat. Si durant des années, je me suis éreinté à tenter de soulever les masses pour satisfaire à l’épuration nécessaire de notre oligarchie, aujourd’hui, plus que jamais, je reste déterminé dans ce combat, et nombre de signaux encourageants me laissent à penser que 2018 ou au plus tard 2019, signera pour toi et tes pairs, la fin de la récréation.

loading…



Tu seras destitué, jugé et emprisonné pour tes crimes, et ce seront des gens qui ne sont « Rien » qui auront la charge de veiller à cela.

Avec mon indicible mépris,

Sylvain Baron

Source