Cancer : Attention à cette citation anti chimiothérapie qui daterait en réalité d’il y’a plus de 50 ans

Ces derniers jours, une citation d’un professeur de Berkeley a été partagée en masse sur les réseaux sociaux. Cette dernière dit que:«Les personnes qui ont refusé un traitement de chimiothérapie vivent en moyenne 12 ans et demi de plus que les personnes qui reçoivent une chimiothérapie.» et que:«Les gens qui acceptent la chimiothérapie meurent en moyenne dans les trois ans.»




Une déclaration choc qui a été partagée en masse sur les différents réseaux sociaux et sites alternatifs, et qui remet en doute l’efficacité de la chimiothérapie. Or ce qui n’est pas précisé sur les différents sites, c’est que cette citation de Hardin B. Jones, professeur de physiologie à l’université de Berkeley, date de 1969.



En effet, cette citation de Jones est extraite d’une présentation lors d’une conférence scientifique en 1969 et d’une étude publiée dans la revue Transactions de la New York Academy of Sciences en 1956, or il y’a 48 et 61 ans. Le professeur Jones, quant à lui, est décédé en 1978.

Mais même à son époque, les travaux de Jones étaient contestés, et plusieurs spécialistes affirmaient que ce dernier travaillait à partir de données publiées en 1926, 1937.




«Puisque à cette époque, les cancers traités étaient généralement à un stade très avancé, il est fort probable que la plupart des patients étudiés seraient incurables même avec les traitements dont nous disposons aujourd’hui», a notamment déclaré le docteur Moran, un chirurgien australien à la retraite qui a suivi de près les travaux de Hardin B. Jones.

loading…